Fermer
Dictionnaire insolite de l'Italie

Dictionnaire insolite de l’Italie

11

La patrie de Virgile, Galilée et Léonard de Vinci ne cesse de nous éblouir depuis l’Antiquité. Le Bel Paese, comme l’ont qualifié Dante et Pétrarque, porte admirablement son nom. Si l’on apprécie les trésors de ses villes d’art et sa douceur de vivre, il existe encore bien des joyaux cachés et méconnus qui ne demandent qu’à se dévoiler au voyageur curieux. C’est sans doute en empruntant ses chemins de traverse, en sillonnant ses campagnes ou encore en poussant les portes de ses palais que l’on saisit le mieux le génie de l’Italie. Généreuse et enjouée, elle révèle volontiers toute son âme et sa saveur à ceux qui prennent le temps de plonger à sa découverte.

Au-delà des guides touristiques, les dictionnaires insolites vous font voyager par les mots et aident à briser les idées reçues.


 

978-2-84630-106-0
12 x 17 cm160 pages
11 €

À propos de l’auteur

Régine Cavallaro est auteure, journaliste spécialisée dans le voyage et traductrice. Elle a longtemps collaboré aux magazines Ulysse, dont elle a réalisé, entre autres, les numéros consacrés à l’Italie, et Courrier International, dont elle a participé au lancement. Actuellement, elle écrit pour les rubriques voyage de nombreux magazines, comme A/R, M Le Monde, Esprit Yoga… Elle partage son temps entre Paris et la Sicile, terre de ses origines qu’elle raconte dans son blog siciliabellissima.com. Aux éditions Cosmopole, elle a également écrit le Dictionnaire insolite de la Sicile.

© Photo : DR

 


L’EXPRESS, 2 mars 2016
Par Emmanuel Hecht

« Comment aborder le Bel Paese ? Par la Toscane, les Abruzzes, la Sicile ? La pasta, le barolo, les scampis ? Calvino, Buzzati ? Non, par les chemins de traverse, les métiers de bouche, les artisanats, les îlots, les façades. C’est le parti pris de Régine Cavallaro et de son Dictionnaire insolite de l’Italie, en forme d’abécédaire. D’agrumes à zibibbo (ou muscat d’Alexandrie). D’Apicius, le père du livre de cuisine à Rome, à l’hôtel
des Coppola, palais transformé par le cinéaste américain en hommage à son grand-père, natif de la Basilicate. De la guerre des mines, en 1915, entre l’Autriche et l’Italie au vendredi 17, plus redouté que le vendredi 13. Sans que l’on sache pourquoi. »

Information complémentaire

Poids 0.160 kg
Dimensions 12 x 17 cm

Vous aimerez peut-être aussi…