Fermer

Bienvenue aux éditions Cosmopole

Dépaysement

Dans un livre intemporel, les Variations insolites sur le voyage, Gérald Berche-Ngo interroge la pratique du voyage, ses bizarreries, ses mythes, et décortique tout un vocabulaire en livrant des définitions originales et (im)pertinentes. 

Dépaysement. Changement temporaire et volontaire de vie, d’idées et de chemise. Peut uniquement se faire dans un autre pays que le sien, sinon ce ne serait pas du jeu. Exemple : « Il courait le monde déguisé et cherchait le dépaysement dans quelques bals masqués. »

En savoir plus
Bandeau-couvertures-voyage

Voyager par les mots en France

Cet été, serez-vous bleu de Chine ou espadrilles, macarons ou crêpes dentelle, enclos paroissiaux ou tours génoises, huîtres ou chipirons, pilleurs d’épaves ou bandits, ikastola ou Diwan, cochon corse ou cochon basque ? Il est sûr que vous en apprendrez plus sur le trinichellu et l’USS Corsica, l’Uva lactuca et les korrigans, l’euskara et le BAB… car la France est devenue une destination incontournable. Alors, choisissez dans nos dictionnaires consacrés à la Bretagne, à la Corse et au Pays basque le vocabulaire de vos vacances et glanez des idées : longez le canal de Nantes à Brest, arpentez la forêt de Brocéliande ou les châtaigneraies corses, allez à la rencontre des mégalithes de Carnac, des menhirs de Pagliaghju et des grottes préhistoriques basques, faites le GR20 ou le GR34, randonnez dans les Agriate ou dans les Pyrénées !

En savoir plus
montage-pays-basque-bretagne-corse

Mon premier mot


« Les premiers mots que nous avons choisis furent « Fuet » et « Pain tomate. » Tout simplement parce que nous avons commencé à prendre note un matin, à la terrasse d’un petit bar du quartier, et que nous avons parlé d’abord de ce que nous avions sous les yeux… Tout le livre a été fait ainsi : en ouvrant les yeux sur ce qui nous entourait depuis des années… »

Emilie Brehain et Grégoire Polet, Dictionnaire insolite de Barcelone

En savoir plus
deux auteurs barcelone

Parutions 2021


Depuis janvier, plusieurs livres sont sortis, quatre nouveautés et plusieurs rééditions : 

le Dictionnaire insolite de la Pologne, par Jean-Luc Sochacki.
Des villes aux accents italiens, une côte baltique très prisée en été, de grands musées… la patrie conservatrice de Jean-Paul II est à re-découvrir.

le Dictionnaire insolite de Taïwan, par Lucie Rault.
Entre charme et modernité, Taïwan thésaurise la mémoire du patrimoine chinois traditionnel.

le Dictionnaire insolite d’Israël, par Mati Ben-Avraham.
Apprivoiser l’aridité, canaliser le capital humain, développer un art de vivre ne pouvait qu’engendrer de l’insolite à la pelle.

• le Dictionnaire insolite de la Turquie, par Samim Akgönül.
À travers ses traditions, ses plaisirs gustatifs, de savoureuses expressions, des poètes, musiciens et personnalités contemporaines, la Turquie montre un visage riche et varié.

la quatrième édition du Dictionnaire insolite du Québec, par Véronique Couzinou.
Des lieux insolites, des personnages au destin singulier, des faux amis du vocabulaire québécois et des expressions au langage savoureux.

la deuxième édition du Dictionnaire insolite de la Nouvelle-Zélande, par Rosanne Aries.
Jouer au rugby à l’Eden Park, aux anneaux avec Bilbo, se jeter dans le vide à Kawarau, s’initier au haka à Rotorua, voilà un voyage dépaysant !

En savoir plus
montage-sorties-juin-2021

Partir en Pologne

À l’occasion de la parution du Dictionnaire insolite de la Pologne, Jean-Luc Sochacki revient sur l’écriture de son livre et sur ce qu’il affectionne particulièrement sur place.

Comment est née votre envie d’écrire le Dictionnaire insolite de la Pologne ?

Ce livre est l’occasion d’inciter à la découverte de lieux, de traditions, de partager des petites choses du quotidien que j’affectionne particulièrement en Pologne, comme se promener au blonia à Cracovie ou aller prendre un petit-déjeuner polonais (avec kielbasa évidemment) dans le quartier Kazimierz, monter à la terrasse panoramique du Palais de la Culture à Varsovie ou boire du thé en mangeant. Après plusieurs années passées sur ma thèse, entreprendre ce dictionnaire me permettait aussi de retrouver une écriture plus personnelle et moins académique consacrée à ce pays proche et méconnu à la fois.  

Comment avez-vous sélectionné vos entrées ?

J’ai commencé par écrire sur les curiosités du quotidien que j’aime retrouver, comme le lektor (une entrée à lire page 76) ou la nourriture (les zapiekanki, les pierogi, mais aussi les paczki, ces beignets porte-bonheur que l’on mange le « jeudi gras », et pour lesquels les Polonais sont prêts à patienter dans les files d’attente devant les boulangeries).
Ensuite, j’ai travaillé sur des questions plus « denses » comme le rapport du pays à l’Union européenne, les années Solidarnosc ou le paysage politique depuis 1989 afin de proposer une approche de la société actuelle. Bien entendu, il fallait veiller à l’actualité. Après la victoire d’Iga Swiatek à Roland-Garros en septembre 2020, première Polonaise à remporter un tournoi du Grand chelem, je me devais d’ajouter une entrée Tenniswoman !

Quels sont les premiers mots auxquels vous avez pensé ?

Le premier mot choisi d’écrire était « Tramway ». Le moyen de transport par excellence dans les grandes villes. Incontournable. Je me souviens lorsqu’en 2016, j’ai bénéficié d’une bourse de recherche à Varsovie, je logeais dans le centre et rejoignais chaque matin le bâtiment des Archives nationales situé au sud de la ville. Je prenais le tramway et traverser Varsovie au cœur de l’hiver enneigé, lové dans un coin de tram, est un souvenir précieux et une chose que je recommande à tout le monde.
Ensuite, je me suis penché sur le «Palmier» de Varsovie, qui est vraiment insolite, curieux interroge. Que fait ce grand palmier, devenu un des symboles de la capitale, en plein centre, hiver comme été ?  

Quels sont les derniers coups de cœur de vos différents séjours ?

Avant tout, les magnifiques musées qui ont vu le jour en Pologne ces dernières années ! Ils sont dotés d’une superbe muséographie et sont tous passionnants, que ce soit celui de l’Insurrection de Varsovie, celui de la Vodka (quartier Praga à Varsovie) ou celui installé dans l’usine d’Oskar Schindler à Cracovie. Mon préféré reste le musée Polin, qui retrace l’histoire des Juifs en Pologne. Il a  une dimension symbolique, qui renvoie à une Pologne sereine et apaisée, capable de se réconcilier avec son passé.
Je conseille aussi d’aller à Gdansk. Ville d’histoire (c’est le berceau de Solidarnosc et la ville qui voit débuter la Seconde Guerre mondiale), de traditions (musée et commerce de l’ambre), cité portuaire moderne, ouverte sur le monde : Gdansk est une ville très belle qui a su garder un caractère libre à l’image de ses habitants qui sont vraiment agréables. Et c’est un excellent point de départ pour découvrir la côte Baltique qui mérite, elle aussi, d’être visitée.

En savoir plus
montage-ITW-Pologne-ok

Derniers parus