Fermer

Bienvenue aux éditions Cosmopole

Dépaysement

Dans un livre intemporel, les Variations insolites sur le voyage, Gérald Berche-Ngo interroge la pratique du voyage, ses bizarreries, ses mythes, et décortique tout un vocabulaire en livrant des définitions originales et (im)pertinentes. 

Dépaysement. Changement temporaire et volontaire de vie, d’idées et de chemise. Peut uniquement se faire dans un autre pays que le sien, sinon ce ne serait pas du jeu. Exemple : « Il courait le monde déguisé et cherchait le dépaysement dans quelques bals masqués. »

En savoir plus
Bandeau-couvertures-voyage

Voyager par les mots en France

Cette année, serez-vous bleu de Chine ou espadrilles, macarons ou crêpes dentelle, enclos paroissiaux ou tours génoises, huîtres ou chipirons, pilleurs d’épaves ou bandits, ikastola ou Diwan, cochon corse ou cochon basque ? Il est sûr que vous en apprendrez plus sur le trinichellu et l’USS Corsica, l’Uva lactuca et les korrigans, l’euskara et le BAB… car la France est devenue une destination incontournable. Alors, choisissez dans nos dictionnaires consacrés à la Bretagne, à la Corse et au Pays basque le vocabulaire de vos vacances et glanez des idées : longez le canal de Nantes à Brest, arpentez la forêt de Brocéliande ou les châtaigneraies corses, allez à la rencontre des mégalithes de Carnac, des menhirs de Pagliaghju et des grottes préhistoriques basques, faites le GR20 ou le GR34, randonnez dans les Agriate ou dans les Pyrénées !

En savoir plus
montage-pays-basque-bretagne-corse

Mon premier mot


« Les premiers mots que nous avons choisis furent « Fuet » et « Pain tomate. » Tout simplement parce que nous avons commencé à prendre note un matin, à la terrasse d’un petit bar du quartier, et que nous avons parlé d’abord de ce que nous avions sous les yeux… Tout le livre a été fait ainsi : en ouvrant les yeux sur ce qui nous entourait depuis des années… »

Emilie Brehain et Grégoire Polet, Dictionnaire insolite de Barcelone

En savoir plus
deux auteurs barcelone

Parutions 2021

Depuis janvier, plusieurs livres sont sortis, quatre nouveautés et plusieurs rééditions : 

le Dictionnaire insolite de la Pologne, par Jean-Luc Sochacki.
Des villes aux accents italiens, une côte baltique très prisée en été, de grands musées… la patrie conservatrice de Jean-Paul II est à re-découvrir.

le Dictionnaire insolite de Taïwan, par Lucie Rault.
Entre charme et modernité, Taïwan thésaurise la mémoire du patrimoine chinois traditionnel.

le Dictionnaire insolite d’Israël, par Mati Ben-Avraham.
Apprivoiser l’aridité, canaliser le capital humain, développer un art de vivre ne pouvait qu’engendrer de l’insolite à la pelle.

• le Dictionnaire insolite de la Turquie, par Samim Akgönül.
À travers ses traditions, ses plaisirs gustatifs, de savoureuses expressions, des poètes, musiciens et personnalités contemporaines, la Turquie montre un visage riche et varié.

la quatrième édition du Dictionnaire insolite du Québec, par Véronique Couzinou.
Des lieux insolites, des personnages au destin singulier, des faux amis du vocabulaire québécois et des expressions au langage savoureux.

la deuxième édition du Dictionnaire insolite de la Nouvelle-Zélande, par Rosanne Aries.
Jouer au rugby à l’Eden Park, aux anneaux avec Bilbo, se jeter dans le vide à Kawarau, s’initier au haka à Rotorua, voilà un voyage dépaysant !

En savoir plus
montage-sorties-juin-2021

Partir aux Pays-Bas

Retour sur le Dictionnaire insolite des Pays-Bas, de Céline L’Hostis

Vous êtes déjà l’auteur de deux livres sur les Pays-Bas, et vous avez vécu à Amsterdam et à Groningue, où vous étiez directrice adjointe de l’Institut français. À travers ce Dictionnaire insolite, quelle vision du pays avez-vous voulu partager ?
Les Pays-Bas sont un pays radicalement différent de ses voisins européens. Ils restent encore peu et mal connu en dehors de leurs frontières. J’ai pu les découvrir dès mon plus jeune âge puisqu’une partie de ma famille y vit encore. Mais c’est en habitant moi-même à Amsterdam puis à Groningue que j’ai vraiment pu appréhender le pays, sa culture et son mode de vie. J’ai voulu partager l’image d’un pays singulier, surprenant, innovant, où il fait bon de vivre.

 Comment avez-vous sélectionné les notices pour ce dictionnaire ?
Dans mon téléphone portable, j’utilisais un carnet virtuel où je notais chaque idée de mots quand elle me venait à l’esprit. Cela pouvait m’arriver à la lecture d’un livre, en prenant un verre avec des amis, en voyageant dans le pays ou en regardant un reportage à la télévision. J’ai donc eu beaucoup plus d’idées qu’il n’y a d’entrées ! J’ai ensuite fait un tri avec la volonté d’alterner les anecdotes légères et les références plus scientifiques ou historiques. J’ai voulu écrire un livre qui soit avant tout curieux et documenté tout en restant plaisant à lire. J’espère que chaque lecteur, quelle que soit sa familiarité du pays, puisse découvrir un nouvel aspect qu’il ne connaissait pas encore.

Quel est le premier mot que vous avez choisi d’écrire ?
L’eau. C’est un élément essentiel sans lequel on ne peut pas comprendre les Pays-Bas ni la culture néerlandaise. Elle est omniprésente dans le pays qui est littéralement sorti des eaux. Les Néerlandais aiment d’ailleurs à le rappeler par un célèbre : « Dieu a créé le monde, mais ce sont les Néerlandais qui ont créé les Pays-Bas ». J’ai décliné la thématique en plusieurs entrées, car j’ai voulu en faire découvrir aux lecteurs les multiples aspects, d’une menace naturelle à une richesse économique, culturelle et commerciale.
Dans un deuxième temps sont venues les nombreuses images d’Épinal sur le pays (moulins, tulipes, drogues, prostitution, fromage) que je me suis amusé à déconstruire et à expliciter.

Quelles sont les différences culturelles qui vous semblent les plus frappantes ?
Elles sont si nombreuses qu’il est difficile de toutes les citer. L’état d’esprit des Néerlandais est à l’opposé du nôtre, probablement à cause de la domination de la culture protestante. En conséquence, c’est tout le modèle sociétal néerlandais qui diffère radicalement de ses voisins en accordant une place prépondérante au contrôle social, à la responsabilité individuelle mais aussi au bien-être (gezellig) et à la liberté. Partir à la découverte de ces différences surprend et passionne.

Que conseilleriez-vous à quelqu’un qui se rend pour la première fois aux Pays-Bas ?
Amsterdam est une ville magnifique à laquelle il convient de consacrer plusieurs jours. Mais je conseillerais à toutes celles et tous ceux qui en ont le temps de sortir de la capitale et d’aller découvrir l’architecture moderne et audacieuse de Rotterdam, les immenses plages de la mer du Nord bordées de dunes, la quiétude des villages de Hollande-Septentrionale (Haarlem, Alkmaar…) ou les îles plus sauvages de la mer des Wadden. Le meilleur moyen de locomotion pour les découvrir reste le train et un bon vélo. Les Pays-Bas ont tellement plus à offrir aux voyageurs que les quartiers trop touristiques de sa capitale !

En savoir plus
Focus-Pays-Bas

Derniers parus