Close

Bienvenue aux éditions Cosmopole

Partir en Australie


Avec le Dictionnaire insolite de l’Australie, partez à la découverte du lucky country et de ses étendues immenses, des aborigènes, de leur cosmogonie, vivez des soirées barbies des Aussies, et survolez le bush, pour atteindre les plus beaux levers du soleil au pied d’Uluru. De son cœur rouge à la barrière de corail, l’île-continent réserve toutes les surprises jusqu’au bleu de ses montagnes. Marie-Morgane le Moël les dévoile, à sa manière, pointant les courbes de la terre et les merveilles géologiques qui gorgent le pays. A couper le souffle… Le temps d’un rêve ou d’un opéra.

En savoir plus

Un voyage par les mots dans l’univers des chats et des hommes

Anarchiste, dormeur, espion… Beaucoup de mots et d’adjectifs pour définir le chat mais aussi et surtout raconter des événements historiques, des légendes ou des faits de société. Dans ce dictionnaire insolite, les personnalités ne sont pas forcément celles que l’on attend, Usain Bolt côtoie Freddy Mercury, Louis-Ferdinand Céline et Jacques Derrida mais aussi Koko, Ti-Puss, Tombili, Choupette ou Souris. Les entrées Néoténie et Orgueil feront sourire même les plus sceptiques, et celle intitulée « PPP » parlera à tous les amoureux des chats…

En savoir plus

Voyager par les mots en Corse : Filetta

« La fougère. Cette plante vivace symbolise l’attachement des Corses à leur terre. Elle est, comme eux, difficile à déraciner… D’ailleurs, quand l’un d’entre eux a tendance à oublier ses origines, la sentence tombe : Un’cunosci più a filetta, « Il ne connaît plus la fougère. » Parmi les multiples variétés de fougère qui font de l’île leur terre d’élection, on trouve dans le vallon de Siscu (Cap Corse), une variété tropicale arborescente unique en France, et, en Castagniccia, la majestueuse osmonde royale. »

Gilbert Stromboni, Dictionnaire insolite de la Corse

En savoir plus

Mon premier mot

« Balte. Qui sont-ils? Quel paysage ? Quelles langues ? Quelle histoire ? L’Estonie, la Lettonie etla Lituanie sont des pays européens depuis toujours. En 2004, ils ont rejointl’Union européenne, mais ils restent encore de grands inconnus. Il faut donctoujours et toujours passer par cette étape de la définition du nom. Maisfinalement cette désignation commune est trompeuse, car elle gomme lesdifférences entre les trois. Dans cette région, tout réside dans les nuances etle contexte. »

Marielle Vitureau, Dictionnaire insolite des pays baltes

En savoir plus

Pourquoi un Dictionnaire insolite de la Suisse ?

Guy Y. Chevalley a bien voulu se prêter au jeu de l’interview à l’occasion de la sortie de son livre.

Quel est le premier mot que vous avez choisi de développer ?
Le Conseil fédéral. Sept « sages » réunis par une « formule magique », c’est unique pour un gouvernement ! Il fonctionne de façon consensuelle et je crois qu’on retrouve ce désir de bonne entente, de raison, de pragmatisme, au quotidien, dans la vie des gens. Si cela implique de lisser les choses, c’est néanmoins la garantie d’un certain respect entre des personnes très différentes.

Pourquoi écrire un Dictionnaire insolite de la Suisse ?
Vous souvenez-vous du jeu Une famille en or ? Je le regardais, enfant, et un jour on y a posé la question : « Citez un pays dont on ne parle jamais. » La Suisse était la première réponse du panel ! Cela m’avait sidéré. J’en ai gardé l’idée que la Suisse reste très mystérieuse, vue de l’extérieur. J’avais envie de la démystifier. Y compris pour moi, d’ailleurs. Un pays multiculturel et décentralisé présente de nombreuses spécificités locales. J’ai appris beaucoup de choses en travaillant à ce projet.

Quelle image de la Suisse souhaitiez-vous partager ?
On résume souvent la Suisse à un État prospère, neutre et plutôt gentil. En réalité, c’est un terrain très disputé entre conservatisme et libéralisme. Le point de jonction pour ces deux camps, c’est l’argent ; il occupe une place primordiale. Aucun pays n’est parfait. J’ai voulu proposer un regard critique sur la carte postale idyllique, explorer les idées reçues, gratter le vernis. Je suis privilégié de vivre en Suisse, mais cela ne signifie pas que je doive tout accepter sans me poser de questions.

Quelles sont les notices, ou bien les thèmes, qui vous tiennent le plus à cœur ?
Je tenais à souligner le rôle joué par les femmes, que ce soit dans l’art (Meret Oppenheim), la justice (Carla Del Ponte), la politique (Ruth Dreifuss), le sport (Denise Biellmann) ou encore la défense du travail du sexe (Grisélidis Réal). La Suisse a connu deux « grèves des femmes » en 1991 et 2019. Le système de démocratie directe peut accélérer certaines mesures mais, d’une façon générale, les luttes sociales prennent beaucoup de temps.
Et si vous me prenez par les sentiments, je ne refuserai jamais une tartine de Cenovis sur une tranche de tresse au beurre !

Quelle est l’entrée la plus insolite pour un Suisse ?
Celle sur l’esclavage, qui explique que des familles se sont enrichies grâce à la traite négrière et à la colonisation. Le travail de mémoire ne fait que commencer dans ce domaine. La Suisse aime l’idée qu’elle est au-dessus de tout soupçon. Quand les historien·ne·s prouvent le contraire, cela fait grincer des dents. À un niveau bien plus trivial, on mange du birchermüesli à tour de bras, mais peu de gens savent qu’il y a eu un excentrique Dr Bircher pour l’inventer !

Enfin, à qui s’adresse ce dictionnaire ?
Autant pour le public étranger que pour le public suisse. J’ai eu à cœur de me documenter de façon précise et de construire un propos teinté d’ironie, accessible à tout le monde… qu’on connaisse bien la Suisse ou pas du tout.

En savoir plus

Parutions 2022


Dans la collection des dictionnaires de civilisation

Une nouveauté :


Rééditions :



En savoir plus

Derniers parus